All posts by herve

Retour à Tahiti

Et on profite des restaurants ouverts qui ici sont ouverts malgré le Covid, eux ! Diner super sympa avec Mélodie, son boyfriend Jean-Francois, Jean-cedric le médecin et Nathalie l’infirmière qui se sont occupés de Marielle 3 semaines plus tôt.

Jean-Francois, Mélodie, Hervé, Marielle, Jean-Cyril.

Bien entouré entre Marielle et Nathalie, Clément rejoue Jean-Claude Duss dans les Bronzés 🙂

Ainsi que de la barriere de corail , des fonds de 50 cm, eau transparente à 30 C, aquarium géant, tout ça à 5′ en annexe de la marina Taina.

Monter en haut du mat, j’adore

Surtout avec 25 noeuds de vent et 3 mètres de creux. C’est vraiment la manoeuvre la plus difficile en haute mer, mais on n’avait pas le choix. En prenant le deuxième ris, l’un des lazy-jack se prend dans l’un des chariots de grand-voile, et la coince complètement. Impossible de hisser ou d’affaler la voile, et c’est ma faute, j’avais repéré que l’ensemble du lazy-bag n’était pas assez tendu.

Donc Clément me hisse, et je passe 20′ dans la chaise de calfat à décoincer le bout de la main gauche, tout en m’agrippant comme un fou au mât avec mon bras droit et mes deux jambes. Très content quand c’est fini.

Clémént me hisse et m’assure

Mission scientifique

Nous avions aussi la responsabilité de relever température et salinité au cours de notre périple, pour le compte de … Mission à moitié accomplie, on a perdu le panneau solaire de la sonde lors de son entretien.

Bateau réparé

Après deux jours de travail en pleine mer puis au mouillage nous avons pu redémarrer le moteur, puis le générateur et récupérer le guindeau. Nous avons maintenant un beau câble bleu qui traverse la moitié du bateau sous les planchers pour relier une batterie batterie de service à une batterie moteur. L’alternateur 12 V est bien mort, on a toujours une grosse fuite électrique à bord, et on n’a toujours pas compris pourquoi nos deux batteries moteurs ont lâché en quelques heures, mais on verra cela à notre retour à Tahiti.

Fantastique travail d’équipe.  Merci à Mélodie et Clément qui ont bien mouillé le maillot, et à Marielle qui a tenu le choc malgré son bras cassé et son pied coupé !