La Charte Skipper-Equipier

On ne va quand même pas signer un contrat quand vous montez à bord , mais voici quelques points qu’il me semble important de partager avec vous.

Le skipper (Donc moi dans 99% des cas)

  • Assure, dans la mesure des conditions environnementales, et dans l’ordre: 1. La sécurité de l’équipage, puis celle du bateau, 2. Le confort de l’équipage et le respect de ses contraintes, 3. La performance du bateau.
  • Se comporte comme un adulte responsable, éduqué, poli, propre, attentif à son équipage, pour faire en sorte que l’expérience à bord soit la plus positive possible. Il ne se comporte pas en dictateur sanguinaire prêt à tuer père et mère pour gagner un demi noeud, il ne se répand pas en injures haddockienne si une manoeuvre est ratée ou un cap mal suivi.
  • Essaie d’arriver au plus vite à destination une fois les amarres larguées, dans le respect des points ci-dessus.
  • Favorise le dialogue et recherche le consensus mais prend la décision finale, et vite si nécessaire, pour respecter les points précédents.
  • S’efforce de garder le sourire et de gérer les situations avec humour.

L’équipier (Donc vous dans 99 % des cas également )

  • Contribue activement au respect des priorités (Rappel : 1.Sécurité 2.Confort / Contraintes de l’équipage 3.Performance)
  • Se comporte lui /elle aussi  comme un adulte responsable, éduqué, poli, propre, attentif aux autres, pour faire en sorte que l’expérience à bord soit la plus positive possible. Il / elle est un compagnon de route agréable qui parle,  partage,  discute, dans la mesure de son tempérament. Même s’il / elle essaie de faire marcher le bateau le mieux possible, il / elle ne passe pas son temps à expliquer aux autres comment reprendre 1,5 cm de chariot d’écoute de Solent à 3 heures du matin par 30 noeuds de vent et 4 m de creux au près.
  • Participe au dialogue mais accepte la décision finale. Ce n’est pas une bataille d’ego entre personnes à bord, et non , la mienne n’est pas plus grande que la tienne (je parle de ma lampe de poche bien entendu).
  • Ajoute une bonne dose de sourire et d’humour quand le skipper ou les autres membres de l’équipage faiblissent sur ces points .

Au plan financier:

  • J’assure la totalité de l’entretien du bateau (sauf dans le cas de missions bien spécifiques, définies à l’avance): Gasoil, essence , nuit au port, frais de clearance, taxes de séjour, frais de mouillage, remplacement et réparation du matériel qui casse, se tord, se déchire, entretien des moteurs et des équipements du bord, télécommunications satellitaires, vaisselle, … bref, tout ce qui a trait au bateau et à la navigation.
  • Vous partagez entre équipiers les frais de nourriture et de boissons
  • Vous m’ invitez (ainsi que Ségolène,  quand elle est là ) lorsque nous allons à terre: Bar, restaurant, location de voiture, excursion, …

Bien sûr, les contributions volontaires (et anonymes, si c’est votre choix) sont les bienvenues. Vous trouverez ici le lien vers une cagnotte qui vous permettra, si vous avez apprécié votre séjour à bord et si vous en avez le désir, de contribuer à la vie du bateau. A titre d’exemple:

  • Au moteur, le bateau consomme 6 litres à l’heure pour faire 6 milles: 1 h au moteur = 8 euros
  • 5 minutes de communication vocale par satellite = 5 euros
  • 1 Mo téléchargé par satellite (mail, …) = 10 euros
  • Une manille = entre 5 et 30 euros
  • Une nuit au port = entre 30 et 60 euros
  • Une défense = 80 euros
  • Une poulie  = entre 40 et 120 euros
  • Un jeu d’écoute de solent = 200 euros

Ca vous va ? Alors à très bientôt, et bienvenue à bord !

2 thoughts on “La Charte Skipper-Equipier”

  1. Présentation très claire et bienveillante.
    Moi qui ai navigué sur Aquarius et qui espère bien y retourner, je propose que les frais d’avitaillement ne soient partagés que par les équipiers.
    Et bravo à ceux qui arriveront à nourrir l’équipage avec le produit de leur pêche!!!!
    Brigitte

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *